À propos de l’espèce

 

La pêche principale de coquilles Saint-Jacques de l’Atlantique est pratiquée le long de la côte atlantique, depuis le milieu de l’Atlantique jusqu’à la frontière entre les États-Unis et le Canada.

Cette pêche utilise principalement des dragues à coquilles Saint-Jacques jumelées ou simples dans toute l’étendue de la pêche.

Dans une moindre mesure, et principalement dans la région du centre de l’Atlantique, la pêche utilise des chaluts. La plupart des navires débarquent les coquilles Saint-Jacques sous forme de chair décortiquée (le muscle adducteur), mais certains navires débarquent également des Saint-Jacques entières (en coquille).

La coquille Saint-Jacques de l’Atlantique sauvage pêchée aux États-Unis est un choix intelligent de produits de la mer, car elle est gérée de façon durable et récoltée de manière responsable en vertu des règlements américains.

 

Apparence

 

 

  • Les coquilles Saint-Jacques sont des bivalves (qui possèdent deux coquilles), comme les palourdes et les huîtres.
  • Les coquilles sont maintenues ensemble par le muscle adducteur (la partie que les Américains mangent habituellement).
  • La coquille Saint-Jacques géante a une coquille en forme de soucoupe avec des bords festonnés ou cannelés.
  • La coquille supérieure est généralement de couleur rose rougeâtre ou brune. La coquille inférieure est blanche ou crème.
  • Un petit pourcentage (5 à 10 %) de coquilles Saint-Jacques sont albinos, avec des coquilles supérieure et inférieure blanches.
  • Les coquilles des coquilles Saint-Jacques géantes sont lisses et ne présentent pas les nervures proéminentes qui caractérisent la plupart des autres coquilles. On pense que la coquille lisse est une adaptation qui lui permet de se propulser plus vite et plus loin.

 

Où les coquilles Saint-Jacques vivent

 

 

Les coquilles Saint-Jacques de l’Atlantique se trouvent dans le nord-ouest de l’océan Atlantique, de Terre-Neuve au Cap Hatteras, en Caroline du Nord.

Il existe une pêche au pétoncle géant dans le golfe du Maine qui est pratiquée à la fois dans les eaux
fédérales et dans les eaux de l’État.

Cette pêche a lieu principalement dans les eaux du Maine et est gérée par l’État au moyen de restrictions sur les engins et les saisons et de fermetures par rotation. La composante fédérale de la pêche est gérée par des limites de prises quotidiennes et des restrictions sur les engins.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.